Les Priorités de la Politique Fédérale

Faites entendre votre voix – Demandez aux députés fédéraux d’appuyer les consommateurs de bière et les brasseurs canadiens

Prenez un moment pour contacter votre députée ou député fédéral.

Dans un gouvernement minoritaire, chaque député a une voix et a besoin de savoir ce qui est important pour ses commerces locaux et ses électeurs.

Envoyez un message à votre députée ou député fédéral pour leur dire comment ils peuvent appuyer la bière canadienne et les brasseurs locaux au cours de la présente session parlementaire.

Veuillez inscrire un code postal valide

Une erreur s’est produite en récupérant vos renseignements. Veuillez revenir plus tard.

Les Canadiens et Canadiennes ont raison d’être fiers de la riche tradition brassicole du pays.

Les Canadiens et Canadiennes ont raison d’être fiers de la riche tradition brassicole du pays.

Nos brasseurs emploient directement 19 000 Canadiens et Canadiennes et la vente de la bière appuie 149 000 emplois dans l’ensemble de sa chaîne de valeur ajoutée, y compris l’agriculteur qui produit notre orge, les travailleurs des secteurs du transport et de l’entreposage qui livrent votre bière au marché, les concepteurs graphiques qui créent les étiquettes et les emballages, votre spécialiste local du détail de la bière jusqu’aux serveurs et serveuses des bars et restaurants qui versent votre pinte favorite.

Pint glass icon

85 % de la bière consommé par les Canadiens et Canadiennes est fabriquée ici.

Grain icon

Fabriquée à partir de grains cultivés dans des fermes canadiennes.

Water icon

Brassée à l’aide de l’eau la plus pure au monde.

Flag icon

Fabriquée par des Canadiens et Canadiennes de chaque province et territoire.

Comment les députés peuvent aider les consommateurs de bière et les brasseurs canadiens :

  • Appuyer des mesures visant à maintenir en affaires les bars et restaurants de ma région, y compris une réduction de 50 % de l’accise sur la bière en fût

  • Appuyer l’annulation de l’augmentation de la taxe sur la bière prévue pour le 1er avril, augmentation qui nuira aux Canadiens et Canadiennes qui travaillent fort et à la reprise dans les secteurs de l’accueil et du tourisme

  • Appuyer un engagement envers une responsabilité sociale efficace et une approche pansociétale dans le but de réduire les méfaits liés à l’alcool, y compris exempter la bière dont le taux d’alcool est inférieur à 0,5 % de tous les droits d’accise fédérale sur les boissons alcooliques

Priorités clés pour les consommateurs de bière

1. Ramener les Canadiens et Canadiennes dans les bars et restaurants locaux

La bière est un moteur de rentabilité essentiel pour les bars et restaurants détenteurs de permis, offrant des marges bénéficiaires beaucoup plus élevées que la nourriture. Au cours d'une année type, les restaurants, bars et taprooms de brasseurs représentent près de 20 % de la bière vendue au Canada, la bière constituant quelque 15 % de la rentabilité globale du secteur. Les fermetures obligatoires pour des raisons sanitaires et de sécurité et les restrictions de capacité rendues nécessaires par la COVID-19 ont eu un effet dévastateur sur ces commerces locaux en 2020 et 2021.

Au moment où les mesures de soutien liées à la COVID pour les employés et les commerces sont retirées, et que la saison des patios tire à sa fin, il est impératif que le gouvernement fédéral adopte de nouvelles mesures progressistes qui encouragent les Canadiens et les Canadiennes à retourner dans leur restaurant préféré afin d’aider ces commerces locaux à survivre. Ces efforts peuvent être appuyés de la façon suivante :

  • Réduire de 50 % les taux de la taxe d’accise fédérale qui s’appliquent à la bière en fût

  • Éliminer l’augmentation automatique annuelle de la taxe d’accise fédérale sur la bière d’avril 2022

Étant donné que la bière en fût est presque exclusivement vendue dans des établissements détenteurs de permis pour la consommation sur place, une réduction ciblée de 50 % de la taxe lancerait une bouée de sauvetage essentielle à ces établissements. Plus directement, les bars et les restaurants détenteurs de permis ne peuvent tout simplement pas se permettre de subir d’autres augmentations de la taxe sur un produit aussi important du menu qu’est la bière, qu’elle soit en bouteille, en canette ou en fût. Les brasseurs plus petits dont une portion plus élevée des ventes se fait habituellement sur place et en fût profiteraient tout particulièrement de ces mesures de soutien.

2. Assurer une politique efficace de santé publique

C’est une tradition de longue date pour les brasseurs canadiens de s’assurer que la bière est consommée, servie et vendue au détail de façon responsable.

“Bière Canada fait preuve de véritable leadership en matière de responsabilité sociale des entreprises depuis des décennies et de plus grands progrès pourraient être réalisés si d’autres secteurs d’affaires étaient aussi engagés.”

- Robyn Robertson, présidente-directrice générale, Fondation de recherche sur les blessures de la route

Les Directives de consommation d'alcool à faible risque du Canada reconnaissent qu’à l’occasion « la limite est zéro ». Dans ces situations, la bière non alcoolisée peut constituer le meilleur choix. Mais, en vertu de la Loi sur l'accise, des droits d'accise sur l'alcool continuent d’être exigés sur la bière non alcoolisée au Canada.

Le Canada devrait suivre l’exemple d’autres importants pays occidentaux développés en encourageant l’accès à la bière non alcoolisée, et

  • exempter la bière dont la teneur en alcool est inférieure à 0,5 % de toutes les taxes d’accise fédérales sur les boissons alcooliques.

Au Canada, les vins et spiritueux non alcoolisés profitent déjà de cette 0,5% exemption de la taxe d’accise fédérale et la bière non alcoolisée devrait avoir droit au même traitement.